Modèle de compagnie aérienne à très bas coûts

L’émergence du modèle des transporteurs à très bas coûts s’est avérée hautement rentable et florissante partout dans le monde au cours des vingt dernières années. Ce modèle continue à prendre de l’ampleur mondialement, faisant ainsi du Canada le seul pays du G7 ne disposant pas d’une réelle option en matière de transporteur à bas coûts. Le milieu aérien duopole du Canada a suscité une absence de concurrence, ce qui n’incite pas les compagnies aériennes existantes à offrir à leurs clients des billets à des prix concurrentiels. Une situation qui fait du Canada l’un des pays où acheter un billet d’avion coûte le plus cher au monde. Cliquez ici pour en savoir plus sur le parcours de Jetlines.

Un transporteur à très bas coûts, aussi connu sous le nom de transporteur à coûts réduits ou mondialement comme un transporteur à bas coûts, utilise un modèle d'affaires simplifié de compagnie aérienne qui fonctionne à un coût bien inférieur à celui des compagnies aériennes ayant des réseaux en étoile. Il offre des tarifs aériens à plus bas prix et stimule son propre marché. Le modèle de transporteur à très bas prix se concentre habituellement sur la standardisation de la taille des avions et des options de siège, les circuits de vol point à point et les aéroports secondaires, et il met l’accent sur la maîtrise des coûts. La vente de services supplémentaires aux passagers comme les repas à bord et les bagages de cabine génère des revenus annexes. Ce modèle s’est avéré hautement rentable dans d’autres pays à travers le monde et est en passe de devenir une part croissante de l’industrie aérienne mondiale.

Le modèle d'affaires de transporteur à très bas coûts offre des services dégroupés et maximise la demande et les revenus en utilisant la gestion des capacités pour établir des prix de base. Il est fortement axé sur la maîtrise des coûts en respectant les points suivants :

  • la standardisation de la taille de l’avion et des options de sièges;
  • la réduction au besoin de l'espace entre les rangée de sièges;
  • des itinéraires de vol point à point au lieu d’un système de réseau en étoile;
  • l’utilisation principale de zones de rayonnement sans service ou mal servis, et d’aéroports secondaires;
  • le refus de conclure des accords interlignes, des accords de partage de code et d’utiliser des agences de voyage;
  • la vente directe à partir du site Web de l’entreprise;
  • le plafonnement du nombre d’employés à temps plein bien en dessous de celui des principales compagnies aériennes;
  • le dégroupement de tous les articles, soit le déploiement de stratégies de maximisation des revenus annexes en vendant des services supplémentaires comme les repas à bord et les bagages en cabine aux clients.

Vous quittez à présent Jetlines

Jetlines met à la disposition de ses visiteurs des liens vers des sites Web d'autres organisations afin de leur procurer certaines informations. Un lien ne constitue en aucun cas un endossement du contenu, du point de vue, des politiques, des produits ou des services dudit site Web. Dès lors que vous vous connectez à un autre site Web n'étant pas administré par Jetlines, vous êtes soumis aux modalités et aux conditions de ce site Web, y compris, mais sans s'y limiter, à sa politique de confidentialité. Jetlines n'assume aucune responsabilité pour les sites Web d'autres organisations

Vous serez redirigé vers

Cliquez sur le lien ci-dessus pour continuer ou ANNULEZ

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software